Faîtages

La qualité et la durée d’un revêtement de toit en zinc-titane dépendent avant tout de la construction et de l’exécution du faîtage, puis du revêtement en zinc-titane. Sur les toitures isolées, les constructions aérées sont celles qui garantissent une durée de vie optimale du revêtement de toit. Si la construction a été correctement exécutée, il est pratiquement exclu que le revêtement de toit soit attaqué de l’intérieur suite à la formation de condensation.

Construction ventilée isolée

La construction d’un toit ou d’une façade isolé(e) est en
principe structurée comme suit (voir croquis ci-dessous) de
l’intérieur vers l’extérieur :

  1. Plafond au choix, mais dont le type doit pouvoir supporter le matériau isolant
  2. Pare-vapeur en film métallique ou synthétique
  3. chevrons porteurs, toujours verticaux de la rive au faîte, généralement réalisés en bois
  4. Panneaux, nattes ou mousse d’isolation entre les chevrons ou, mieux, en continu sous les chevrons. une construction adaptée est cependant nécessaire ici. L’épaisseur de la couche isolante dépend du matériau et du coefficient de l’isolation choisie
  5. Lame d’air de ventilation dont l’épaisseur dépend de la pente du toit (voir tableau)
  6. Voligeage. Pour une couverture en zinc au titane, le voligeage doit se composer d’éléments en bois non rabotés, non rainurés ni crantés, posés horizontalement avec des joints d’au moins 5 mm. Les raccords entre les liteaux peuvent être augmentés en fonction de l’inclinaison du toitLes éléments en bois doivent être montés de manière à permettre la fixation des pattes aux endroits voulus. Les têtes des clous doivent être suffisamment enfoncées pour éviter tout contact avec le zinc au titane. Fixation avec des clous galvanisés présentant une couche de zinc d’au moins 20 microns ou avec des clous en inox AiSi 304

    • inclinaison jusqu’à 45º 5 – 10 mm
    • inclinaison entre 45º et 70º 5 – 50 mm
    • inclinaison entre 70º et 90º 5 – 100 mm
  7. Couverture de toiture ou de façade du type choisi.

Lame d’air de ventilation

Elle doit être mise en contact avec l’air extérieur par des ouvertures suffisantes, dans le bas comme dans dans le haut de la façade ou de la toiture. L’air doit pouvoir circuler librement entre les ouïes d’aération du bas et du haut (sans le moindre obstacle).
Les dimensions préconisées des ouïes d’aération sont fournies dans le tableau suivant.

inclinaison du toit épaisseur minimum du vide section min. des ouïes d’aération supérieures et inférieures par m² de surface de toiture 
     
3° to 20° (*)  80 mm  40 cm2
> 20°   50 mm  30 cm2
90°  20 mm  20 cm2

*) des valeurs intermédiaires peuvent être obtenues par interpolation

Il convient de conserver une pente de toiture minimum de 7° lorsque le taux d’humidité est supérieur au taux relevé à une température de 20 °c et avec une humidité relative de 60% (pression de vapeur d’eau supérieure à Ps = 1400 Pa).