Système à losanges

Domaine d’utilisation en toiture et en façade

Le système à losanges est mis en oeuvre pour le revêtement de grandes et petites surfaces inclinées et verticales. La pente de toiture minimum est de 25°, ou de 18° quand l’angle supérieur du losange est soudé. Le système à losanges standard se compose de petits losanges de zinc qui s’imbriquent l’un dans l’autre. La forme de losange la plus répandue est le carré, mais le rhombe donne aussi une forme régulière.

Dans ce chapitre, nous allons uniquement examiner le losange carré. Outre l’appellation de losange, on parle également de rhombes et d’ardoises en zinc. Le grand nombre de petites éléments permet la couverture de surfaces légèrement cintrées. Les losanges imbriqués forment une mosaïque de surfaces égales, avec les diagonales verticales et horizontales. La figure 7.1 est une représentation schématique du système à losanges. d’autres dimensions sont possibles en plus des losanges standard. La figure 7.4a montre le demi-losange bas, la figure 7.4b montre le demi-losange haut. Leurs dimensions et épaisseurs sont les mêmes que celles des losanges pleins. une patte soudée peut remplacer une patte coulissante avec des demilosanges hauts.

Patte coulissante, 70 mm x 50 mm

Épaisseur du matériau identique à celle du losange. La patte coulissante fait office de patte d’appui. Les pattes d’appui peuvent être réalisées par le ferblantier.

Patte soudée

Largeur 50 mm. Longueur env. 100 mm, en fonction de l’espace disponible pour la fixation sur le support. Fabriquée par le couvreur et soudée au losange.

Profils de raccordement

Les départs, profils de raccordement, etc. peuvent être réalisés sur place par le couvreur en fonction de leurs dimensions ou réalisés en longueurs découpées sur mesure.

Support

Le toit en losanges doit être entièrement supporté par un voligeage. il sera fait de préférence en liteaux de 23 à 25 mm d’épaisseur, non rabotés, non rainurés, non crantés et placés avec des joints d’au moins 5 mm.

Fixation avec des clous galvanisés présentant une couche de zinc d’au moins 20 ou avec des clous en inox AiSi 304.

Ventilation

Sur toute toiture isolée, il est nécessaire d’avoir sous le voligeage une lame d’air libre en contact avec l’air extérieur. Voir chapitre notions de physique de la construction.

Montage

La description qui suit, traite le montage des losanges avec une patte soudée à l’angle supérieur et deux pattes latérales sur les deux côtés supérieurs. Les pattes seront clouées sur le
voligeage avec des pointes en inox ou en acier galvanisé, ou vissées. Le montage se fait de bas en haut.

Raccord à l’égout (bavette)

On commence par poser la bande d’égout (il est important que la ligne de base soit bien parallèle à celle du faîtage). Accrocher sur ce profil les demi-losanges du bas, puis continuer avec des losanges entiers, voir figure 7.6.

Traçage : Pour obtenir une toiture à losanges bien exécutée, il est nécessaire que les lignes formées par les agrafures soient bien droites. Les losanges sont posés avec un jeu faible. En partant du centre du toit, tracer une ligne verticale tous les trois losanges.

Raccord au faîtage

Finir autant que possible avec des demi-losanges dans le cas d’un raccord au faîtage. Si cela n’est pas possible, couper les losanges, les replier, poser les pattes agrafées ou soudées et accrocher la bande supérieure. Munir ces demi-losanges ou losanges partiels d’une patte en crochet ou d’une patte
soudée pour la fixation. Poursuivre la finition avec la moulure supérieure. La figure 7.7 représente un exemple de finition au faîtage.

Raccord latéral du toit au mur

Une méthode habituelle de raccord latérale consiste à terminer avec la poutre d’extrémité ou la moulure, voir figure 7.9

Tableau 7.3: Épaisseur du losange et nombre de pattes en fonction de la hauteur du toit, de la zone de vent et la dimensions des
losanges.

    Lozenge dimensions (cutting size)
to 330 x 330 mm 330 x 330 to 400 x 400 mm 400 x 400 to 500 x 500 mm
Material thickness* and number of clips per lozenge
Roofheight Number of clips per m² Material thickness Number of clips Material thickness Number of clips Material thickness Number of clips
0 - 8 m
- intérieur
- côtière

6
6

0,80
0,80
1
1

0,80
0,80

1
1

0,80
0,80

3
3
8 - 20 m
- intérieur
- côtière

6
8

0,80
0,80

1
1

0,80
1,00

3
3

1,00
1,00

3
3
20 - 100 m
- intérieur
- côtière

8
8

0,80
1,00

1
1

1,00
1,00

3
3

1,00
1,00

3
3

* épaisseur conseillée relatée à la longévité et à la charge
intérieur = Area iii nen 6702
côtière = Area i and ii nen 6702

Raccord au mur latéral avec relevée

La figure 7.10 montre un profil de raccord à double agrafure. La relevée du zinc contre le mur doit être au minimum de 100 mm.

Arêtier

Sur les figures 7.11 et 7.12, un tasseau est fixé sur le chevron et le losange est surélevé contre le tasseau. cette opération est plus facile quand la latte du chevron n’est pas encore placée. La figure 7.12 représente la méthode de la bande de zinc à double agrafage. Avec un arêtier, couvrir le coin extérieur peut se faire de plusieurs façons. d’une part avec une moulure plate qui accroche le crochet surélevé du losange. Mais le losange peut également être surélevé contre la latte de faîtage, ou la bande de zinc peut être fixée par double agrafage.

Noue

La noue est munie d’une double agrafure continue permettant d’accrocher les losanges (voir figure 7.13).
traversée dans une traversée, on retrouve les techniques du raccord au faîtage, du raccord de rive, du raccord d’égout et du raccord d’angle (voir figure 7.14).

Revêtement de façade

Le système à losanges convient parfaitement pour les revêtements de façade. La pose et les raccordements s’exécutent comme pour la toiture. Le départ se fait comme indiqué à la fig. 7.6 ; la forme de cette bande façonnée ne présente pas de pli pour la pente du toit. Le raccord supérieur se fait comme indiqué à la figure 7.15. Les raccords avec les fenêtres se font comme indiqué à la figure 7.14. Si les losanges conviennent pour de grandes surfaces de toiture et de façade, ils mettent très bien en valeur aussi les petits ouvrages présentant une pente importante comme les auvents et les joues de lucarnes. des petites surfaces nécessitent alors une modification des dimensions des losanges.